Cabertat, face à l’arbitraire

2 commentaires, réagissez!

  • André, je suis émus d’avoir vu cette vidéo que tu m’as recommandé. Emus parce que je suis arrivé en Tarn et Garonne en 1958. A l’école primaire à l’annexe de l’école normaleBvd Montauriol un instituteur nous parlait de la guerre..mais surtout du maquis. Il nous disait que de caussade à Montauban la route était droite et disait qu’avec une mitrailleuse on aurait pu arrêter n’importe quel convoi…mais à Albias il y avait une légère côte qui empêchait de voir Caussade…dans la têe d’un enfantla reste marqué.
    Mais j’ai eu des frissons lorsque j’ai vu cette photo des quatre pendus….j’ai bien connu cette places des martyrs j’habitait rue Arago entre les deux lycées et adolescent j’allait à l’école Notre Dame. Ces arbres je les ai bien connu et j’ai souvent pensé à ces martyrs….en face de ces arbres il y avait le bureau de garnison.
    Bravo pour ce devoir de mémoire.

    Alain Mas, médaillé militaire.
    Amicalement Alain

  • Mon ami André ! Cette emissionne est très émouvante. Merci – toi, qui a prit le courage et la patience pour transmettre l’héroisme de ses compatriotes pour les générations future.

Réagissez!